url education.gouv.fr

Outil d’intégration pour un élève dyspraxique

Sandrine Lucas, directrice de l’école, explique comment un élève présentant une dyspraxie visio-spaciale est intégré dans sa classe de CE2, en utilisant un ordinateur portable spécialement configuré.

  • - Ecole Robert-Desnos de Migné-Auxances (86)
  • 00:06:03

Transcription

Sandrine Lucas : Florian est un enfant qui est en CE2. Il a une dyspraxie visio-spatiale. C’est à dire que tout ce qui est gestuel lui pose énormément de problèmes. Donc, l’écriture, tenir un stylo, faire des tracés en géométrie. Puis, on a eu un soucis l’année dernière. À savoir qu’on n’a pas eu l’AVS (auxiliaire de vie scolaire) tout de suite. Donc, c’est moi et ma collègue, puisque nous sommes deux sur la classe, qui avons pris en charge ce travail-là. C’est vrai qu’on s’est dit que si Florian avait un ordinateur à disposition, ce serait drôlement pratique pour qu’il puisse être en autonomie par rapport à ce geste d’écriture qui lui posait beaucoup de problèmes. Ceux sont les parents qui doivent demander auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Et l’inspection académique fournit le matériel.

Fonctionnement de l’outil
S. L. : Tout ce qui est repérage dans l’espace, c’est quelque chose qui est très difficile. Donc, souvent, les enfants dyspraxiques ont du mal à savoir où ils doivent commencer un travail et où ils doivent le finir. Donc, on retrouve ce système de vert et de rouge sur le clavier caché pour avoir ses repères de droite et de gauche. Avec l’ergothérapeute, il a appris à utiliser cet ordinateur, le clavier caché. Mais, il a aussi appris à utiliser certains logiciels. Parmi les logiciels que l’on utilise, il y a les logiciels de traitement de texte, normalement. Il y a donc un logiciel qui permet de scanner les documents. Des documents de géographie, par exemple, d’histoire. Ça permet de ne pas faire une préparation différente pour Florian. Il prend le document en l’état. Donc, avec ce logiciel, le document est scanné et il apparaît après sur l’ordinateur, comme sur une page de traitement de texte tout à fait normale. Un logiciel de géométrie qui permet de tracer des traits, des cercles, des polygones, enfin, tout un tas de choses. Ça permet aussi de mesurer. J’avais pris un moment avec l’ergothérapeute pour qu’il nous fasse une démonstration de tout ce qui pouvait être fait avec ce logiciel.

Pierre Rodier, auxiliaire de vie scolaire : La plupart du temps, je scanne les documents que la maitresse lui propose. Et après, je l’aide à utiliser les différents logiciels avec lesquels il travaille. Pour les logiciels, notamment en géométrie, j’interviens pour lui expliquer et puis même pour la manipulation pure. Même si on passe par l’outil informatique, il a encore des difficultés à manipuler. Donc, c’est souvent lui montrer pour après le laisser faire tout seul. Je n’avais pas du tout de formation sur les logiciels qu’il utilise actuellement. Madame Lucas m’a laissé l’ordinateur et j’ai essayé de pratiquer, de voir comment fonctionnaient les logiciels avant de vraiment travailler avec lui. Je fonctionne beaucoup avec la souris. Et quand il s’agit d’écrire un titre à un document, quand on l’enregistre sur l’ordinateur parce qu’il a tous les fichiers, notamment en français, maths, qui sont enregistrés sur l’ordinateur, quand on veut enregistrer, on donne un nom au document et c’est lui qui rentre le nom, parce que moi, je ne peux pas utiliser le clavier caché.

Florian : Moi, j’ai mes lettres par cœur.

Un outil adapté
Florian : Avant que j’ai mon ordinateur, je faisais souvent des fautes. Et puis, maintenant que j’ai un ordinateur, je ne fais plus de faute.

S. L. : Cette énergie, en fait, qu’il utilisait pour écrire, il ne l’utilisait pas pour analyser la construction de la phrase, par exemple. Donc, c’était à peu près une faute par mot. On s’est rendu compte, à partir du moment où il a eu cet ordinateur, ça a été vraiment flagrant, qu’on avait une faute ou deux dans la phrase, pas plus. Et puis Florian, je pense que ça lui plaît énormément de travailler sur ordinateur. Parce que c’est vrai que c’est quand même un plaisir pour lui d’écrire sur son ordinateur. Il ne le vit vraiment pas comme une contrainte.

Annabelle François, professeur des écoles : On intervient avec Florian, maintenant, exactement comme avec les autres élèves. C’est à dire qu’on va le reprendre sur une erreur ou autre chose ou le féliciter sur autre chose. Mais, il n’y a plus de différence.

Angeline : Il ne va pas être différent des autres s’il a un ordinateur. Comme ça, il pourra écrire.

Appropriation par l’enseignant
S. L. : Ça m’a facilité vraiment mon travail parce que, avant d’avoir cet outil informatique, c’est vrai qu’il y avait beaucoup de préparations en classe que je devais adapter pour Florian. Là, au moins, quand il écrit quelque chose, on peut le lire. Donc, par rapport aux autres, c’est plus simple. Lui, il peut se relire aussi, facilement. Je prendrais autant de temps avec un autre enfant si je devais relire son travail sur son cahier. Je ferais exactement la même chose puisque de la même façon, je pointerais les fautes et je lui dirais : qu’est-ce qu’il faudrait mettre à la place ? Sauf qu’au lieu de réécrire directement sur son ordinateur, eux, ils passent par la réécriture avec leur crayon à eux. Là, on le fait directement sur l’ordinateur.

Perspectives d’avenir
S. L. : Je m’étais posée la question parce qu’on a pour projet cette année d’écrire un livre, enfin, de faire un livre avec les enfants. D’écrire, bien sûr, une histoire, de faire les illustrations et puis de travailler sur la mise en page. Comme c’est un travail que Florian va faire, c’est quelque chose qu’il pourra utiliser pour faire aboutir un travail qui aura été fait par la classe et que ce soit Florian qui le fasse éventuellement sur son ordinateur.

Pour en savoir plus : L'école pour tous.

autre video

Produire et publier un roman

» voir la vidéo
autre video

Partager pour apprendre

» voir la vidéo
autre video

Espace et géométrie en CE2 à l’aide d’un dispositif original

» voir la vidéo
autre video

Gestion de l'hétérogénéité et autonomie

» voir la vidéo
autre video

Lecture d'albums et production d'écrits

» voir la vidéo